L’exemple vient de haut….

Nous en avons déjà débattu ici, deux attitudes sont possibles devant la crise : la subir et se replier le temps qu’elle passe quitte à en sortir affaibli… ou tenter de la transformer en opportunité pour en sortir plus fort… C’est le second choix, celui de l’expansion, que John Chambers, Président de Cisco, vient d’annoncer en présentant les nouvelles orientations stratégiques de son groupe (Les Echos du 12 décembre 2008) : accélérer le développement plutôt que le ralentir, se projeter dans l’avenir plutôt que s’accrocher à l’acquis, pousser les projets plutôt que les mettre au frigo, réaffecter les salariés plutôt que les licencier, passer à l’offensive plutôt que se replier…

Encore faut-il, diront certains, en avoir les moyens, avoir des projets, bénéficier d’un environnement favorable…

… A moins qu’il ne s’agisse, en réalité, de changer son regard sur l’entreprise et son environnement, opter pour la créativité et l’imagination, adopter une attitude positive, arbitrer autrement, équilibrer les variables d’ajustement, (re)trouver le goût d’entreprendre, sortir du cadre, promouvoir une dynamique de projets…

Ce n’est ni une question de secteur d’activité, ni une question de taille… Non, l’herbe n’est pas toujours plus verte dans le champ d’à coté… Partout, les voies de la « logique Cisco » peuvent être, au moins, explorée… Avec méthode, bien sûr, prudence, sans doute… mais surtout avec enthousiasme et créativité.

Déposer une réponse

You must be logged in to post a comment.