2009, le retour des fondamentaux ?

« Moraliser le capitalisme », « mettre l’économie au service de l’homme », « donner une dimension humaine à l’entreprise »… jusqu’au plus haut niveau de l’état, les déclarations et vœux « économico - humanistes » se multiplient en ce début d’année 2009.

Pourquoi cette soudaine et spectaculaire levée du bouclier éthique ? De quels agresseurs ou malfaiteurs entend-elle tout à coup nous protéger ? Vers qui nous invite-t-elle à porter nos regards courroucés ? Capitalisme, économie et entreprise, hier adorés, seraient, en réalité, naturellement amoraux et inhumains ? De quoi nous parle-t-on ?

Comme dit toujours le chef  dans les moments de grande détresse morale et intellectuelle, « revenons aux fondamentaux » (!) :

- le capitalisme n’est-il pas intrinsèquement moral lorsqu’il consiste à investir (capitaliser) les résultats de l’action passée pour produire la richesse de demain?

- l’économie de marché, n’est-elle pas fondamentalement au service de l’homme lorsqu’elle consiste à détecter et comprendre les besoins des individus et des collectivités pour mieux y répondre?

- l’entreprise n’est-elle pas foncièrement humaine lorsqu’elle procède de la coopération de femmes et d’hommes constitués en équipes pour réaliser ses missions et atteindre ses objectifs?

Puisque procès il y a, à qui s’adresse ce réquisitoire pour amoralité ? Au capitalisme, au marché, à l’entreprise ?… Ou à leurs prédateurs qui, tout en s’en réclamant, en bousculent les principes et renversent les valeurs ?

Il y a des amalgames dangereux et des postures opportunistes qui, au lieu d’éveiller les consciences, ne font que renforcer la défiance. Nous n’avons jamais eu autant besoin de cette alliance féconde entre le capital, le marché et l’entreprise… ce n’est pas le moment de les désigner à la vindicte publique.

Si la peur et le repli ne l’emportent pas, 2009 peut être une année de grandes transformations… Nous pouvons en faire l’objet de nos vœux, sans doute… nous pouvons aussi y mettre notre volonté. Car l’ouverture, la créativité, le dynamisme, la conscience, l’engagement, la curiosité… commencent à notre porte.

Bonne année !

3 Réponses à “2009, le retour des fondamentaux ?”

  1. darkvador écrit :

    Oups!!
    Mais ne cherche t on pas à se donner bonne conscience en parlant de moralisation et de retour à de soit disant fondamentaux?
    “Le coup passa si près que le chapeau tomba” , oui mais après … allons nous reprendre nos petites affaires comme avant?
    Le capitalisme porte en lui le germe de tout ses devoiements et pour ma part je ne crois pas qu’il puisse se réformer sur le fond.
    Un peu de vernis par ci par là et l’affaire est faite!!!
    Je suis sûr que la lecture de deux journaux de ce jour vous ravirons: le Monde et la Tribune traitants du même sujet: les parachutes dorés. Deux lectures opposés pourtant les mêmes sources les mêmes chiffres.
    J’espère de tout coeur que vous ayez raison, mais dieu que je doute!!!
    Il faut des hommes comme vous pour nous secouer, continuez, continuez..
    Une question cependant: si je suis seul à mettre en pratique une “nouvelle partique du capitalisme” suis je un homme mort?

  2. Rémi Champinot écrit :

    Oups, comme vous dites ! Est-ce le capitalisme qui porte en lui le germe des dévoiements ? Ou est-ce l’être humain qui, quelque soit le système, doit être empéché de se nuire à lui-même ? N’est-ce pas pour cela que l’homme a inventé la morale ? Pour tenter de circonscrire les comportements qui, s’ils se généralisaient, menaceraient la survie de l’espèce. Si le vrai capitalisme, le capitalisme “intelligent”, le capitalisme qui veut durer, est moral, c’est parce qu’il sait bien que sa survie en dépend… Il lui faut simplement renforcer ses moyens de police !
    Quant à votre projet de “nouvelle pratique du capitalisme”, allez y sans crainte, cher Dakvador : vous ne marcherez pas seul en tête sous la mitraille ! Vous rejoindrez simplement les milliers d’entreprises et d’entrepreneurs qui, d’ores et déjà, construisent l’économie de demain avec le soutien des fonds ISR et sous le regard des agences de notation… Démarches encore marginales ? Tout a un début et la tendance est là. Parions que cette nouvelle crise sera un accélérateur…

  3. darkvador écrit :

    oups à nouveau!
    j’y cours donc!

Déposer une réponse

You must be logged in to post a comment.