Combien ça vaut, un homme ?

Vendredi 12 juin 2009, TGV. Mon voisin d’en face ouvre son journal. Trois colonnes à la une : « l’homme qui vaut 94 M € »… Il est question du transfert de Ronaldo au Real Madrid.

L’homme qui vaut 94 M €… à la une d’un grand quotidien populaire : extraordinaire télescopage avec l’actualité ordinaire qui met à la porte par dizaines de milliers des hommes qui, eux, ne valent plus rien… ceux-là même qui pourtant, bien souvent, se pressent en nombre pour voir jouer l’idole et justifier son prix…

Ainsi, l’homme a-t-il un prix… Bon à savoir au moment où, en d’autres hémicycles, se pose la question de la valeur de la vie, du corps, des organes, des gènes… 94 M €.

Bien sûr, nous ne sommes pas dupes du raccourci journalistique, nous savons que le foot est un business et que ce n’est pas l’homme qui se vend mais seulement sa capacité à faire gagner une équipe pendant quelques saisons, le temps de l’amortissement… Bien sûr que nous le savons… Mais en sommes nous si sûrs ?

La formule lapidaire, elle, est bien là, à la une de « Aujourd’hui en France » comme sur tous les écrans et toutes les radios d’Europe… : « l’homme qui vaut 94 M € »… Quels effets sur la formation des consciences, des valeurs, des jugements ?

Quelle formidable échelle de valeur nous est ainsi opportunément projetée pour relativiser (et justifier de façon implicite !) les écarts insensés dans la valorisation du travail des uns et des autres. Justifier que « des hommes valent » 1 (et pourquoi pas 0 ?) quand d’autres vaudraient 100, 1000, 10 000…

« Donnez leur du pain et des jeux »…. L’ironie de Juvénal résonne encore comme au premier jour ; n’avons-nous donc rien appris ? Certes nos esclaves, devenus travailleurs pauvres, ont accédé au rang de citoyen (du moins pour ceux qui sont nés ici…), nos classes moyennes bénéficient de la sécurité sociale, nos élites n’accèdent plus au pouvoir le glaive à la main et nos dieux du stade passent à la télé… Le progrès est en marche !

Comment la chute de l’Empire Occidental s’écrira-t-elle dans quelques siècles ? Quelle image l’histoire gardera-t-elle de nos valeurs et de la place qu’elles font à l’être humain ?

Au fait, 94 M€, c’est cher pour un homme ?

 

Déposer une réponse

You must be logged in to post a comment.