On débloque

« Tchernobyl : la communauté internationale débloque 550 millions d’Euros ». Le Parisien, France 2, L’Express, TF1, France Inter, Libé, Le Point, Le Figaro… enfin tout le monde, même Le Monde, vous le dit : on a dé-blo-qué 550 millions d’Euros !!!

Et ce n’est pas la première fois qu’on débloque ! Non, non, nous avons tous en tête cette nouvelle quasi hebdomadaire : « le premier ministre a débloqué 50 Millions d’Euros pour venir en aide à…. » « Le gouvernement a décidé de débloquer 100 Millions d’Euros pour développer… » « La commission européenne a débloqué 200 Millions d’Euros pour soutenir… » Etc. Etc.

Et oui, parce que, il faut vous dire et tel est bien le message qui nous est ainsi distillé jour après jour, tout le problème, c’est de dé-blo-quer. Parce que figurez-vous, il y a des millions d’Euros qui sont bloqués quelque part, on sait pas bien où, mais bon, ils y sont et l’important à bien savoir, c’est qu’ils sont très bien bloqués. Bloqués de chez bloqué, terriblement bloqués !

Alors voilà, toute l’histoire est là : nous avons des dirigeants, des instances, souvent mal définies, parfois bien désignées (selon les besoins de la cause) qui, de leurs petits bras musclés, s’emploient toute la journée à essayer de débloquer tous ces millions qui sont si bien bloqués.

Et parfois tout à coup, figurez-vous, ils y arrivent ! Et là,  trompettes, gros titres, exclamations, sensationnel, les journalistes nous font part de leur admiration devant l’exploit : “Machin a débloqué 100 Millions d’Euros” !!! Vous vous rendez compte ? Il a réussi à débloquer ces millions dont nous avions tant besoin !!! N’est-ce pas admirable ?

Ce qu’on se demande encore, c’est qui pouvait bien les bloquer ainsi, tous ces millions… Et là, on peut tout imaginer… Mais les journalistes, qui ne parlent que de ce qu’ils connaissent, ne nous le disent pas : malgré toute l’énergie qu’ils ont mise à enquêter, ils n’ont pas trouvé où cet argent était bloqué… A moins que ce ne soit un truc du type « secret défense » : imaginez que tout à coup, tout le monde sache où est bloqué l’argent… Ca pourrait entrainer des émeutes, les gens voudraient s’organiser pour aller le débloquer eux-mêmes… Allez savoir… Parce que figurez vous qu’il y en a plein des gens qui en auraient besoin de ces millions bloqués…

Oui, bien sûr, me direz vous, c’est un peu facile de s’en prendre aux media… Mais tout de même. Cet exemple de formatage insidieux de l’opinion, par inconséquence et non par calcul bien sûr, n’est qu’un parmi cent. Soyons vigilant. Imaginons ce que peut produire dans la culture politique et économique collective cette idée sans cesse répétée que des centaines de millions sont bloqués quelque part et qu’il suffit d’être un bon responsable politique, courageux, généreux et pugnace (une sorte de Robin des Bois) pour aller les débloquer… Ca pourrait bien produire une société qui débloque.

Jeu de mot facile dont je n’ai pas eu le cœur de me priver tant le rapprochement paradoxal et ironique est tentant avec ces messages délivrés par d’autres courants qui, aux antipodes du pouvoir médiatique dont il est question ici, appellent la société à vraiment débloquer…

Déposer une réponse

You must be logged in to post a comment.